Bande annonce :

Mon avis :

The Umbrella Academy est une série avec un univers sombre, gothique et déjanté. Une sorte de mélange entre Stranger Things, Batman et Kick Ass. Les décors et les effets spéciaux sont remarquables (pour preuve le majordome singe Pogo qui est totalement crédible). Bien qu’il n’y ait pas énormément d’actions dans les premiers épisodes : l’ambiance, la musique et surtout le jeu des acteurs rendent la série addictive. On retrouve Robert Sheehan dans le rôle de cinglé qui lui allait si bien dans la série Misfits. Et que dire du jeune Aidan Gallagher alias Numéro 5 à qui on prédit une immense carrière tant il est déjà époustouflant dans son personnage !!

Le scénario devient vraiment haletant dans la 2e partie de cette 1ère saison, lorsque toute la famille se regroupe et que les rebondissements s’enchaînent à foison. Globalement la série est tout à fait crédible grâce à l’usage des pouvoirs de chacun qui se fait avec parcimonie plutôt que d’être servi à toutes les sauces.

En dehors de la famille Umbrella, d’autres personnages sont également attachants car excellents dans leur rôle comme Hazel tiraillé par son job de tueur et qui ne cesse de tout remettre en question.

L’humour noire et l’ambiance musicale nous font chavirer entre rigolades et moments sensibles à l’image de Hazel et sa romance amoureuse.

Seul petit bémol : l’abus d’éléments un peu surjoués entre les membres de la famille. Autant jeunes, on dirait que tout se passe bien. Autant adultes, c’est un coup je t’aime, un coup je te déteste, un coup viens avec moi, un coup je t’emmerde qui font perdre un peu en crédibilité au niveau des rapports humains.

Conclusion :

C’est une très bonne première saison qui monte en puissance au fur et à mesure des épisodes. Netflix a réussi à créer une ambiance étrange et particulière vraiment unique que l’on a hâte de retrouver. De plus, le final et les aptitudes de numéro 5 et de Klaus ouvrent grandement le champ des possibles…

Ma note :